Encadrement de la profession

De plus en plus reconnue pour sa valeur thérapeutique, la pratique de la massothérapie au Québec nécessite un meilleur encadrement. Cela permettra au public et aux professionnels de la santé de s’assurer de la compétence d’un massothérapeute avant de faire appel à ses services. En augmentant leurs standards et en se rendant imputables, les massothérapeutes réussiront à maintenir, voire même accroître l’intérêt pour la massothérapie et ses bienfaits.

Solutions envisagées

Différents moyens sont envisagés pour améliorer la situation de l’encadrement. Parmi eux : la venue d’un ordre professionnel pour la massothérapie présente certains avantages

  • un titre réservé
  • un champ de pratique clairement défini
  • et une formation uniforme

En contrepartie, ces avantages sont accompagnés de plusieurs contraintes significatives pour les professionnels de la massothérapie

  • l’obligation d’appartenir à l’ordre pour avoir un droit de pratique
  • des conditions d’accès plus sévères
  • cotisation annuelle plus élevée
  • une formation académique beaucoup plus exigeante

Au-delà de ces contraintes, le principal enjeu demeure celui de l’autonomie professionnelle. En effet, si l’Office des professions du Québec détermine que la massothérapie doit être encadrée par un ordre professionnel, rien ne confirme qu’un ordre sera créé exclusivement pour cette discipline. À titre d’exemple, il est facile de faire le parallèle avec les techniciens en réadaptation physique qui se sont vu intégrés à un ordre existant en 2002.

Si tel était le cas pour la massothérapie, cela mettrait sérieusement en péril la pratique de la massothérapie à titre de travailleur autonome tel que nous la connaissons. Les massothérapeutes, contraints à travailler sous la supervision d’un autre professionnel de la santé, pourraient alors subir une baisse de salaire substantielle et perdre le droit d’exercer leur profession à domicile ou seul dans leur clinique.

La pertinence de Massothérapie Québec

Nous considérons qu’il est de notre devoir de protéger le public, et également l’image de la massothérapie au Québec. Nous croyons toutefois que les massothérapeutes ont beaucoup trop à perdre pour appuyer un projet d’ordre professionnel.

C’est pour cette raison que Massothérapie Québec a été mis en place. Les massothérapeutes doivent démontrer aux décideurs qu’ils agissent, et qu’ils se donnent un encadrement adéquat. Comment? En adhérant sans attendre à Massothérapie Québec. N’attendons pas la création d’un ordre professionnel ou pire, de se faire dicter comment exercer notre métier par un ordre professionnel existant.

Prenons notre avenir en mains et montrons que nous sommes capables de parler d’une seule voix à travers Massothérapie Québec.